Actualités de la Santé : Le coup de soleil: attention danger


Les beaux jours sont enfin arrivés et notre besoin de luminosité nous fait faire quelques erreurs. Le coup de soleil en est le premier effet. Le site guide santé bio vous informe et vous conseille pour éviter ce désagrément bien trop souvent douloureux et dangereux pour la peau.

Le coup de soleil, c’est quoi ?

Lorsque nous nous exposons au soleil, nous sommes certes bien mais les rayons de ce dernier peuvent s’avérer dangereux pour notre peau. En effet le coup de soleil résulte d’une exposition aux rayons ultraviolets appelés UVB et UVA.

Il convient de rappeler qu’un coup de soleil n’a rien à voir avec une allergie au soleil. Guide santé bio vous informera sur cette allergie lors d’un prochain article.

Les différents coups de soleil ?

Il faut savoir qu’il existe plusieurs sortes de brûlures liées à l’exposition au soleil.

Brûlure du premier degré: Elle se manifeste généralement 5 à 6 h après l’exposition au soleil et se traduit par une rougeur de la peau. Aucune cloque n’est alors constatée dans ce genre de brûlure et se rétablit sous une huitaine de jours. Votre pharmacien peut vous proposer une crème pour réparer votre peau.

Brûlure du second degré: Il existe deux sortes de brûlures du second degré, la superficielle et la profonde.

  • La brûlure superficielle se traduit par des cloques qui apparaissent quelques heures seulement après l’exposition au soleil. Chargées de liquide transparent, ces cloques sont cernées de rougeurs particulièrement douloureuses. Cette brûlure se rétablit sous une quinzaine de jours laissant apparaître quelques tâches foncées sur la peau.
  • La brûlure profonde se traduit par la présence de cloques mais ne provoquent aucune douleur. Les rayons du soleil ont brûlés les terminaisons nerveuses d’où le sérieux de ces brûlures. Il faut compter entre 6 à 8 semaines pour un rétablissement qui laisse malheureusement des cicatrices sur la peau. cette brûlure doit être surveillée car des infections peuvent survenir.

Le soleil est responsable du vieillissement prématuré de la peau mais surtout de cancers cutanés. S’exposer à des fréquences régulières et sans protection peut engendrer de lourds problèmes de santé.

Conduite à tenir en cas de coup de soleil

Il faut savoir que les coups de soleil du premier degré ainsi que celui du second degré mais superficiel peuvent être traités par vos soins.

  • En cas de brûlure simple c’est à dire du premier degré, prendre une douche tiède (jet léger si possible) pendant quelques minutes le temps que la douleur se calme un peu. Pour réparer la peau, il existe des crèmes spécifiques. Demandez conseils à votre pharmacien qui saura vous orienter vers les produit adaptés à votre brûlure. Il convient surtout de ne pas exposer à nouveau les parties brûlées par l’exposition au soleil. Couvrez-vous avec des vêtements en coton jusqu’à ce que la brûlure soit réparée et rester de préférence à l’ombre.
  • Pour les brûlures du second degré, il convient de prendre des mesures bien spécifiques pour éviter une éventuelle infection de la peau par l’intermédiaire des cloques. Il convient de laver votre peau avec un antiseptique dermique. Une fois encore, demandez conseils à votre pharmacien qui vous prescrira les produits adaptés savons et pansements pour protéger votre brûlure. Comme pour la simple brûlure, il ne faut surtout pas ré exposer votre brûlure aux rayons du soleil au risque de l’aggraver.

Une attention particulière doit aussi être apportée aux éventuels symptômes comme les nausées, les vomissements ou même les éventuelles fièvres. Pensez également à bien vous hydrater après un coup de soleil.

Si votre coup de soleil s’aggrave, consulter un médecin en urgence.

Quelles précautions pour éviter le coup de soleil ?

Il faut savoir que les bébés ne sont pas en mesure de se défendre face aux rayons du soleil. Il ne faut jamais laisser un bébé à l’exposition du soleil au risque de conséquences fâcheuses pour l’enfant. Toujours protéger l’enfant en lui installant un parasol ou une ombrelle, lui mettre un chapeau (le plus large possible) et veiller à ce qu’il soit bien hydraté. Éviter de sortir entre 12h et 16h où les rayonnements sont les plus importants.

Cette conduite s’adapte aux enfants de tout âge mais aussi aux adultes…Se protéger avec une crème anti UVA et UVB, porter un chapeau est indispensable. Le port de vêtements légers notamment sur les plages où l’on se dévêtit facilement est fortement conseillé. Il en est de même pour les lunettes de soleil qui protègent les yeux. N’oubliez pas qu’ eux aussi peuvent subir des conséquences fâcheuses à cause des rayonnements du soleil.

Il convient de se couvrir régulièrement de crème, les pharmaciens sauront vous conseiller pour une protection optimale.

Pensez à boire beaucoup d’eau et surtout à faire boire les enfants et les personnes âgées qui ne ressentent pas forcément la soif. L’organisme doit rester bien hydrater.

Un dernier conseil pour ne pas prendre de coup de soleil est d’éviter les expositions entre 12h et 16h considérées comme la période de la journée la plus chaude et où les rayonnements UVA et UVB sont les plus forts.


Posté par le 15 avr 2014. inséré dans Actualités de la Santé.

Répondre

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.