Actualités de la Santé : Liste des médicaments sous surveillance publiée par l’Afssaps


Après le récent scandale du Mediator, on s’intéresse de plus près à certains médicaments. L’Afssaps publie sur son site une liste de 77 médicaments actuellement sous surveillance.

Cette liste de 77 médicaments n’est surtout pas une liste noire de médicaments dangereux mais uniquement une liste de médicaments qui font l’objet d’une procédure spéciale de suivi des effets indésirables appelée «plan de gestion des risques».

La liste de ces médicaments, à la date du 2 février 2011, est la suivante :

  • ACTOS® (pioglitazone)
  • ALLI® (orlistat)
  • ARCOXIA® (étoricoxib)
  • ARIXTRA® (fondaparinux sodique)
  • BLEU PATENTE V
  • BYETTA® (éxénatide)
  • CELANCE® (pergolide)
  • CERVARIX® (vaccin anti-HPV)
  • CHAMPIX® (varénicline)
  • CIMZIA® (certolizumab pegol)
  • COLOKIT (phosphate de sodium, comprimés)
  • CYMBALTA® (duloxétine)
  • Dextropropoxyphène (DI-ANTALVIC®, PROPOFAN® et génériques)
  • EFIENT® (prasugrel)
  • ELLAONE® (ulipristal)
  • EQUANIL®, méprobamate RICHARD
  • EXJADE (déférasirox)
  • Fentanyl cp ou spray nasal (EFFENTORA®, INSTANYL®, ABSTRAL®)
  • FERRISAT® (fer dextran)
  • FONZYLANE® & Génériques (buflomédil)
  • GALVUS® (vildagliptine) , EUCREAS® (vildagliptine + metformine)
  • GARDASIL® (vaccin anti-HPV)
  • GLIVEC® (Imatinib)
  • HEXAQUINE® et médicaments contenant de la quinine
  • INTRINSA® (testostérone)
  • ISENTRESS® (raltégravir)
  • Isotrétinoïne et génériques
  • JANUMET® (sitagliptine, metformine)
  • KETUM® et génériques (kétoprofène topique)
  • LANTUS® (insuline glargine)
  • LEVOTHYROX® et génériques (levothyroxine)
  • LIPIOCIS® (esters éthyliques d’acides gras iodés (iode 131) de l’huile d’oeillette)
  • LYRICA® (prégabaline)
  • MEPRONIZINE® (méprobamateacéprométazine)
  • MEOPA (oxygène, protoxyde d’azote) (ANTASOL®, ENTONOX® , KALINOX®, OXYNOX®)
  • METHADONE AP-HP sirop et gélules
  • Méthylphénidate (RITALINE®, CONCERTA®, QUASYM®)
  • Minocycline (MYNOCINE® et génériques)
  • MULTAQ® (dronédarone)
  • NEXEN® (nimésulide)
  • Nitrofurantoine (FURANDATINE® FURADOÏNE® MICRODOÏNE®)
  • NOCTRAN® (acépromazine, acéprométazine, clorazépate)
  • ONGLYZA® (saxagliptine)
  • ORENCIA® (abatacept)
  • PARLODEL® et génériques (bromocriptine)
  • PEDEA® (ibuprofène injectable)
  • Pholcodine et spécialités
  • PRADAXA® (dabigatran)
  • PRAXINOR® (théonédraline / caféine)
  • PREVENAR 13® (7 sérotypes)
  • PRIMALAN® (méquitazine)
  • PROCORALAN® (ivabradine)
  • PROTELOS® (ranélate de strontium)
  • PROTOPIC® (tacrolimus)
  • REVLIMID® (Lénalidomide)
  • RIVOTRIL® (clonazépam)
  • ROACTERMA® (tocilizumab)
  • ROHYPNOL® (flunitrazépam)
  • SORIATANE® (acitrétine)
  • STABLON® (tianeptine)
  • STELARA® (ustekinumab)
  • STILNOX® et génériques (zolpidem)
  • SUBUTEX® et génériques (buprenorphine)
  • THALIDOMIDE CELGENE®
  • TOCTINO® (alitrétinoïne)
  • Tramadol (spécialités en contenant)
  • TRIVASTAL® (piribédil)
  • TYSABRI® (natalizumab)
  • VALDOXAN® (agomélatine)
  • VASTAREL® (trimétazidine)
  • VFEND® (voriconazole)
  • VICTOZA (liraglutide)
  • XARELTO® (rivaroxaban)
  • XYREM® (oxybate de sodium)
  • ZYPADHERA® (olanzapine)
  • ZYBAN® (chlorhydrate de bupropion)
  • ZYVOXID® (linézolide)

La liste complète avec explications : Télécharger la liste (source : Afssaps)


Posté par le 2 fév 2011. inséré dans Actualités de la Santé.

Répondre

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.