Conseils et astuces jardinage bio : Installer un composteur


Installer un composteur est de plus en plus courant dès que l’on possède une petite parcelle de terrain, et encore plus lorsque l’on a un potager, Bio ou non.

Faire votre compost vous même vous permettra en plus de recycler une partie de vos déchets domestiques et ceux provenant de votre jardin, vous réduirez ainsi le volume de vos ordures ménagères. Mais le principal intérêt d’installer un composteur est de faire à moindre frais une fumure organique Bio, le compost, qui fera des merveilles dans votre jardin.

Quel type de composteur et ou l’installer ?

Avant tout, choisissez le type de composteur que vous allez installer. Vous avez deux possibilités :

  • un compost en tas, qui convient bien aux grands jardins, et qui est plus facile à entretenir.
  • un compost en bac, plus discret et à l’abri des animaux.

Nous vous conseillons cette deuxième solution, le bac à compost. De nombreuses mairies proposent des bacs à compost à leurs habitants, souvent à des prix imbattables (10 à 15 €), voire même gratuitement. De plus, une formation est souvent possible.

Pour installer votre bac à compost, choisissez un endroit à mi ombre, si possible à l’abri du vent, sur un sol en terre bien drainant. Le sol doit être parfaitement plat et ne surtout pas retenir l’eau.

Quels déchets utiliser pour faire du compost ?

Il est important de trier ce que vous allez mettre dans votre compost. Certains déchets se dégradent très facilement, d’autres un peu moins, et d’autres bloqueraient le processus de compostage si ils étaient utilisés.

Ce que vous pouvez mettre dans votre compost :

  • Déchets de jardin : tontes de pelouse, tailles de haies, feuilles mortes, mauvaises herbes (non montées en graines)…
  • Déchets de cuisine : épluchures de légumes et fruits,marc de café et filtre, sachets de thé, restes de repas sauf viandes et os (légumes, pâtes, riz, pain…), coquilles d’oeufs
  • Déchets ménagers non alimentaires : fleurs fanées, sciure et copeaux de bois, cendres de bois refroidies, essuie-tout, mouchoirs en papier, papier journal…

Ce que vous ne devez pas mettre dans votre compost :

  • Déchets de jardin : déchets de jardin traités chimiquement, déchets végétaux trop grossiers, plantes malades, mauvaises herbes montées en graines, coupes de thuya et de résineux, terre, gravier, sable, cailloux
  • Déchets de cuisine : pelures d’agrumes (pamplemousse, orange, citron…), os et arêtes, noyaux, coques de noix et de noisettes, restes de viandes et de poissons (pour éviter les odeurs et les rongeurs), coquilles d’huitres et de moules
  • Déchets ménagers non alimentaires : excréments d’animaux domestiques, litière souillées, poussières d’aspirateur, produits chimiques, gravats, plâtre, cigarettes, charbon de barbecue, huile de friture, verre, plastique, métaux

Comment démarrer votre compost ?

Pour démarrer votre compost, rien de plus simple. Une fois celui ci installé au bon endroit, chargez le de la façon suivante :

  • au fond, 10 à 15 cm de petites branches ou de paille
  • 20 à 30 cm de déchets ménagers, de papier journal
  • 20 à 30 cm de résidus de tonte, feuilles mortes, mauvaises herbes
  • et pour finir, ajoutez 5 à 10 cm de compost ancien, de terre, ou d’activateur de compost (voir la dose prescrite sur l’emballage) pour ensemencer vos déchets.

Entretenir votre compost :

Il n’y a pas d’entretien complexe à faire pour votre compost, mais une surveillance régulière est nécessaire. Vous devez vérifier que votre compost se fait correctement :

  • il ne doit pas y avoir de mauvaises odeurs
  • il doit s’en dégager de la chaleur (issue de la fermentation)
  • vous devez y voir de nombreux vers de terre
  • il ne doit pas être envahi de moisissures, d’insectes et encore moins de rongeurs.

Aérez régulièrement ( 1 fois par mois par exemple) votre compost en le brassant avec une fourche.

Si votre compost devient trop sec, arroser le légèrement.

Quand et comment utiliser le compost ?

Si le travail se fait correctement, au bout de 4 à 8 mois votre compost est mur. Il peut être utilisé comme n’importe quel amendement organique. Vous ne devez toutefois pas l’utiliser pur pour vos plantations au risque de bruler les racines ou de rendre les cultures plus sensibles à certaines maladies.

Le mélange idéal pour vos plantations est le suivant :

  • 1/3 de compost
  • 1/3 de terre de jardin
  • 1/3 de sable

Posté par le 14 août 2012. inséré dans Conseils et astuces jardinage bio.

Répondre

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.