Jardiner Bio : Les poules: elles réduisent vos déchets


Depuis plusieurs années, on ne cesse de gâcher la nourriture et du fait d’augmenter nos déchets. Pour les réduire, il existe la solution du composteur dans le jardin mais pas seulement. Avez-vous déjà pensé à acheter une poule?

Une solution qui fait du chemin…

Pour tenter de remédier à « la surcharge » d’ordures, certaines municipalités encouragent leurs administrés à accueillir une poule chez eux. De nombreux reportages font prendre conscience qu’il nous faut réagir et ralentir la pollution de notre terre. Après le phénomène des composteurs, on assiste au phénomène « des poules à la maison »

Les avantages…

Avoir une ou des poules à la maison permet de réduire considérablement la quantité des déchets du foyer. Saviez-vous qu’une poule pouvait manger entre 50 et 100kg de déchets par an? Tout le monde connaît la comptine qui raconte que la poule ne picore que du pain dur »  Nous sommes bien loin du compte. La poule est omnivore et se nourrit aussi bien d’aliments d’origine végétale qu’animale. Il vous suffit de plonger dans vos poubelles et y récupérer les fanes de légumes, les légumes très abîmés, les diverses épluchures, le pain sec, le gras de la viande et bien d’autres déchets encore. Mais pas uniquement. La poule trouvera aussi des insectes,  des limaces et même des larves.

Non seulement la poule va vous aider à réduire vos poubelles mais vous donnera aussi de bons oeufs frais…un avantage qui n’est pas négligeable! Les enfants seront enchantés de ramasser les oeufs chaque matin et de leur apporter la ration de nourriture chaque jour.

Les inconvénients…

Les poules demandent de l’attention. Il faut savoir qu’en cas d’absence, il vous faudra trouver une personne pour nettoyer le poulailler et les nourrir.

Avant de vous lancer, il convient de vérifier si les poules ne sont pas interdites si vous vivez en lotissement par exemple et même vérifier que les poules ne causeront pas de nuisances pour vos voisins.

Quelle poule choisir?

Certaines races sont à éviter, faites plutôt confiance aux poules de votre région. Il existe un choix diversifié d’espèces…Laissez-vous tenter par  la Limousine, la poule d’Alsace ou même la Bresse. 

L’espace de vie des poules…

Pour loger les poules, il vous faut un poulailler de préférence avec un abri où les poules peuvent se réfugier en cas de mauvais temps, un endroit au calme pour le repos et la ponte. De nombreux modèles existent aujourd’hui. Il faut savoir qu’1 mètre carré suffit à loger deux poules. Si vous avez de la place dans votre jardin, n’hésitez pas à offrir à votre cocotte plus d’espace de liberté.

Pour éviter d’être dérangé par le bruit et les odeurs des poules, installez le poulailler loin de votre espace de vie. La cage des poules ne suffit pas, elles ont besoin de bouger c’est pourquoi il vous faut aussi prévoir une partie de votre terrain pour qu’elles puissent se dépenser et « nettoyer » au passage votre pelouse. Un grillage de 2m de hauteur suffira à délimiter la zone de promenade des poules.

L’hygiène des poules…

S’occuper de poules demandent une attention particulière et du travail. Il vous faudra nettoyer le poulailler à l’eau claire au moins une fois par semaine. Pour éviter les maladies, il vous faudra vérifier que l’eau des poules reste toujours propre et bien fraîche, que la nourriture est bien saine et les examiner de temps en temps pour repérer une éventuelle anomalie.


Posté par le 4 août 2013. inséré dans Jardiner Bio.

Répondre

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.