Phytothérapie : Phytothérapie


La phytothérapie, ou médecine par les plantes, est une pratique traditionnelle ancienne basée sur l’utilisation des plantes selon leurs vertus.

Méthodes d’utilisation

En usage interne

Les tisanes

En phytothérapie traditionnelle, les plantes peuvent être utilisées fraîches ou, beaucoup plus fréquemment, sèches. Généralement on utilise une partie bien précise de la plante (tige, racine, feuille, fleurs, etc…). On les utilise soit entière soit finement broyées et conditionnées dans un sachet-dose (infusette). Trois modes de préparation sont possible :

  • par infusion (l’eau chaude est versée sur la plante). C’est la méthode la plus simple et la plus utilisée.
  • par décoction (la plante est laissée plus ou moins longtemps dans de l’eau portée à ébullition). Cette méthode est utilisée lorsqu’il est nécessaire de faire bouillir la plante pour en extraire ses principes actifs.
  • par macération (la plante est laissée plus ou moins longtemps dans de l’eau froide). On utilise cette méthode lorsque certains constituants sont tellement fragiles que même l’infusion risque de les altérer. Généralement, la tisane est préparée la veille et on la laisse macérer toute la nuit (au minimum 10h).

Généralement ces boissons à base de plantes agissent mieux dans un estomac vide. De même, on suggère souvent de les boire par petites gorgées tout au long de la journée. Dans certains cas enfin, la boisson est prise au besoin (on utilisera par exemple une plante calmante avant le coucher).

Les teintures (teintures-mères)

Les teintures sont très concentrées et doivent être prises en petites doses (généralement quelques gouttes suffisent). Elles présentent l’avantage de permettre une excellente conservation des propriétés médicinales des plantes (jusqu’à sept ans). On les fabrique toujours à partir d’une seule plante broyée en la mélangeant avec un alcool d’au moins 40% très faible en additif (volume d’alcool = environ le double du volume de la plante broyée). Cette préparation doit être ensuite enfermée hermétiquement dans un bocal en verre et laissé à macérer durant 1 mois à l’abri de de la lumière (et en remuant tout les 2 jours). Cette préparation est ensuite filtrée à travers une mousseline pour extraire la teinture.

Les sirops

Ce sont des préparations idéales pour traiter la toux, surtout s’ils sont fabriqués avec du miel. Mélanger 500 ml de miel à 250 ml d’infusion ou de décoction préalablement filtrée et chauffée. Remuer sans arrêt jusqu’à obtenir un mélange homogène. Laisser refroidir et mettre en bouteille. Ce sirop se conserve six mois au réfrigérateur. A prendre avant les repas au besoin, à raison d’1 c. à soupe pour les adultes, et d’1 c.à café pour les enfants.

En usage externe

Les inhalations

Les inhalations sont utilisées, entre autre, en cas d’affections pulmonaires. On met 1 ou 2 c. à café de la plante choisie dans une casserole à laquelle on rajoute de l’eau bouillante. Mettre la tête au dessus du récipient pendant 5 à 10 minutes pour en respirer les vapeurs (avec une serviette sur la tête pour retenir celle ci).

Les cataplasmes

Le cataplasme est l’application directe sur la peau de plantes médicinales. On peut les préparer en mélangeant la plante séchée avec un peu d’eau chaude. On obtient ainsi une pâte que l’on applique sur la peau et que l’on recouvre d’une toile de tissu propre et d’une bande de gaze. On peut également recouvrir l’ensemble d’une bouillotte chaude pour en maintenir la chaleur.

Les compresses

Les compresses sont faites avec des plantes anti-inflammatoires. Il suffit simplement de tremper un morceau de tissu propre dans une décoction ou une infusion chaudes puis d’appliquer sur la partie malade. Recouvrir le tout d’une bouillotte chaude.

Précautions d’emploi

L’usage des plantes pour se soigner reste un domaine complexe. En effet, certaines plantes contiennent des principes actifs qui peuvent être extrêmement toxiques, voire mortelle, même à faible dose. Il convient donc de rester prudent et de toujours prendre conseils auprès de professionnels de la santé correctement formés (herboristes, phytothérapeute …).

Malgré tout, beaucoup de plantes ne présentent que très peu de risque – voire aucun. Si vous souhaitez utiliser par vous même les plantes pour vous soigner, étudiez attentivement les fiches des plantes médicinales et surtout leurs effets secondaires et interactions.


Posté par le 14 avr 2010. inséré dans Phytothérapie.

Répondre

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.