Les plantes médicinales : Passiflore


PASSIFLORE

Nom Latin : Passiflora incarnata L.

Famille : Passifloracées

Ou trouver la Passiflore : Elle pousse en Europe.

Parties utilisées : on utilise les parties aériennes de la passiflore (fleurs, feuilles, tiges).

Présentation de la Passiflore : Cette plante médicinale, grace à son effet calmant et sédatif, s’utilise en usage interne pour lutter contre la nervosité, le stress, et les troubles du sommeil.
La Passiflore est également utilisable pour l’asthme, les palpitations, l’hypertension, les crampes musculaires, les rages de dents, les maux de tête.

Utilisation officinale de la Passiflore :

En infusion une cuillère à café par tasse d’eau bouillante puis laisser infuser 10 minutes. Boire 3 tasses par jour.

Pour amplifier son effet calmant et sédatif, la passiflore s’utilise souvent en association avec deux autres plantes, la valériane et le houblon.

Effets secondaires de la Passiflore : troubles visuels, céphalée

Contre-indication de la Passiflore : aucune connue.

Interactions de la Passiflore : aucune connue.

Guide Santé BIO vous informe sur les vertus des plantes. Les fiches articles ne remplacent pas une consultation médicale. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant toute utilisation.

Affections concernées: , , , , , , , ,

Posté par le 19 mai 2010. inséré dans Les plantes médicinales.

Vous avez testé cette plante ? Laissez nous votre avis ci dessous.

Publicité

Guide Santé Bio - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues sur ce site ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Guide Santé Bio. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.
Avertissement
Les informations et services proposés par Guide Santé Bio sont uniquement destinés à donner des conseils santé et informer sur les vertus des médecines naturelles et de l'alimentation naturelle. Ils ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale, et ne remplacent pas la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. Ces information peuvent vous être utiles dans la prévention et le traitement de problèmes de santé mineurs ; pour les cas graves vous devez impérativement consulter votre médecin.