Lever le voile sur la fuite urinaire

La fuite urinaire ou l’incontinence reste un sujet tabou dans notre société moderne. Pourtant, les chiffres annoncent qu’une femme sur deux est affectée par ce trouble. Malheureusement, presque 70 % de celles qui en sont touchées n’en parlent pas à leur médecin. Le fait est que la plupart des gens pensent que la fuite urinaire ne concerne que les personnes grabataires, les seniors habitant en maison de retraite. Ceci est complètement faux parce que les jeunes (femmes et hommes) peuvent aussi en être touchés.

Plusieurs types d’incontinence urinaire

Puisque toutes les catégories de personnes (jeunes, seniors) peuvent être concernées par la fuite urinaire, l’âge n’est pas la seule cause. D’après https://fuite-urinaire.info, il existe plusieurs facteurs de risque de fuite urinaire : les sports à impact, la ménopause, l’obésité, et l’affaiblissement du périnée suite à une grossesse et un accouchement. C’est pour cela qu’on compte 5 types d’incontinence urinaire. D’abord, l’incontinence urinaire par impériosité, c’est-à-dire qu’elle survient à cause d’un besoin urgent d’uriner. Puis, l’incontinence urinaire d’effort qui est une incontinence involontaire provoquée par l’effort, peut-être parce que la personne rit, tousse, éternue, saute, court ou soulève de lourdes charges. Ensuite, il y a l’incontinence mixte qui combine les deux sus-citées. En quatrième lieu, il y a l’incontinence par regorgement, autrement dit, la vessie est trop remplie parce que la personne a du mal à uriner, ce qui fait que sa vessie ne se vide jamais totalement. Enfin, il y a l’incontinence fonctionnelle. Elle est liée au grand âge en raison de la perte de tonicité des muscles du périnée.

Que faire pour éviter l’incontinence urinaire ?

Des mesures destinées à prévenir l’incontinence urinaire existent. Il faut par exemple conserver ou retrouver son poids santé afin d’éviter une pression permanente sur la vessie et les muscles alentour. Il faut faire des exercices de renforcement du plancher pelvien. Dans certains cas, il est nécessaire de faire appel à un kinésithérapeute qui enseignera les exercices à faire. En cas de problème de prostate, il est impératif de consulter rapidement. Si on est sujet aux constipations, il faut également en parler à son médecin pour traiter le problème. Il est également utile de prévenir les infections urinaires en évitant les aliments irritants tels que les jus d’agrumes, les agrumes eux-mêmes, les tomates, le chocolat et les plats trop épicés. Ces aliments stimulent la contraction, ce qui peut affaiblir les muscles du périnée. Si possible, pensez à réduire la consommation de café, de thé ainsi que d’alcool. Les talons hauts risquant de créer un déséquilibre au niveau de la statique pelvienne et de fragiliser le périnée sont à bannir. Enfin, il est très important de se soulager dès que l’on ressent l’envie d’uriner. Se retenir trop souvent nuit au périnée. Donc, il vaut mieux laisser en plan ce que l’on est en train de faire et aller aux toilettes au plus vite. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que retenir trop souvent l’urine favorise l’infection urinaire.

Laisser une réponse